Bernard Chaumeil, candidat à Dourdan

Je continue ma route en direction de l’Essonne pour parler démocratie avec Bernard Chaumeil, candidat tête de liste à Dourdan (91).




Bernard Chaumeil, que pensez-vous de notre « démocratie » ?




Selon vous, qu’est-ce qu’internet peut apporter à la démocratie ?




« Dessine-moi une démocratie »


Après l’interview rapide face caméra, nous-nous lançons dans un repas-discussion sur ces questions de démocratie. L’occasion de dessiner et de rentrer dans la vision d’une démocratie idéale, selon Bernard Chaumeil (et les autres convives, avec qui le débat fait rage !) :



Une gestion efficace


Comment gérer la vie de la cité de manière efficace ?
Voilà la problématique qui anime Bernard Chaumeil, encore plus que les questions d’innovation démocratique, de participation des habitants où d’internet citoyen.

Comme en entreprise, il est important de fonctionner par projets.

Le temps de la démocratie, c'est donc surtout avant le mandat : au moment de la définition du projet pour la ville (et donc du programme électoral) …et plus encore au moment de choisir entre les différents projets, c’est à dire lors du vote, le jour de l’élection.


La démocratie, cette grande urne



L’image choisie par Bernard Chaumeil pour représenter la démocratie est d’ailleurs dans cet esprit : c’est une grande urne, avec de grandes oreilles. L’écoute des citoyens passe avant tout par leur bulletin de vote.
La désignation de représentants élus au suffrage universel est donc au centre de la démocratie.


Carte blanche à l’élu



Dans cette situation, l’élu a un rôle capital : il se doit d’avoir une vision, c’est à dire un projet clair et cohérent pour son territoire.

Entre deux mandats, il est important que l’élu ait les mains libres et le temps pour mettre en place son projet. Par son vote, le citoyen lui donne « carte blanche » tout au long de son mandat, pour mettre en œuvre ce projet.


L’élu : une éponge aux grandes oreilles



La place de l’élu est avant tout sur le terrain, pour s’imprégner et connaître parfaitement son territoire. Le lieu de la démocratie, c’est dans la rue, au contact des habitants : l’élu est là pour les écouter et répondre à leurs questions.

Démocratie dans la rue ? …pourquoi pas, même, aller jusqu’à remettre des espaces démocratiques en plein air, comme les forums romains ou les agoras grecques de l’antiquité !

Le rôle des services de la collectivité est de mettre en œuvre la vision des élus et donc de travailler les dossiers en coordination avec eux. Des méthodes innovantes de travail peuvent être utilisées pour plus de créativité et d’efficacité dans l’administration.


Communication et consultation



Au fur et à mesure que les projets avancent, la mairie et les élus se doivent de communiquer au maximum sur l’état d’avancée des projets. Pour cela, tous les moyens sont bons : discussions directe auprès des habitants, sur les marchés ou lors de réunions publiques. Communication sur le site web de la ville, dans la presse locale ou le journal communal…

Au fil du mandat, de nouveaux projets (hors programme) peuvent apparaître et certains projets du programme peuvent avoir besoin d’évoluer ou de se préciser. Dans ce cas, des dispositifs participatifs, votes et référendums peuvent être intéressants à mettre en place pour recueillir l’avis des citoyens.


Droit de suite


Comme pour les autres interviews, je retransmets ici ce que j’ai retenu (de manière forcément partielle) de la vision qu’a Bernard Chaumeil d’une démocratie efficace.

Il me semble important de proposer un « droit de suite » à tous les candidats et maires que je rencontre, afin qu’ils puissent préciser leur vision.
Bernard Chaumeil, la parole est à vous si vous souhaitez rajouter quelque-chose…

Aucun commentaire: