Appel aux Territoires Hautement Citoyens

Premiers retours de 6 mois sur les routes de la démocratie

Du 1er octobre 2013 au 30 mars 2014, j’ai voyagé à travers la France avec mon sac à dos et une caméra, parcourant plus de 8.000 km en auto-stop avec près de 500 conducteurs différents pour aller interviewer (et parfois dormir chez) 111 élus, candidats aux élections municipales et porteurs d’alternatives un peu partout dans l’hexagone.

Durant ce périple, j’ai eu l’impression d’être au cœur de ce qu’il se passe en ce moment même dans notre pays : une mutation profonde de la société.


Fort de toutes ces rencontres, je pense que nous avons les moyens de résoudre collectivement la “crise” que nous vivons ...car ce qui est en crise, c’est avant tout notre modèle de gouvernance, c’est à dire la manière que nous avons de nous organiser pour vivre ensemble, pour échanger, pour communiquer, pour se projeter, bref pour faire société et construire un monde dans lequel nous puissions nous épanouir collectivement.

Suite à ce voyage sur les routes de la démocratie, je me suis lancé dans la rédaction d'une proposition concrète pour accélérer la transition démocratique qui est à l’œuvre silencieusement en France. L'objectif est de permettre à plus de citoyens (et à plus d’élus) d’y jouer un rôle décisif.

Cette proposition, je la détaille dans un livre : “Le monde de demain s'invente aujourd'hui” prévu pour l'été 2014. Informations ici.


Le principal message de ce livre ? 
Politiquement, la société française est prête à passer au collaboratif. D’ailleurs, elle l’expérimente déjà un peu partout. De nombreuses initiatives d’économie sociale et solidaire, de nombreuses associations, des plateformes d’échange pair à pair, des sites web participatifs, des monnaies complémentaires, des espaces partagés et beaucoup de collectifs participent de ce renouveau démocratique.

Avec ou sans le concours des élus et des institutions, des précurseurs sont en train de changer leurs comportements et inventent de nouveaux territoires, plus collaboratifs, plus citoyens, plus ouverts, plus responsables et plus autonomes.



Appel à des Territoires Hautement Citoyens

Plutôt que de dresser un simple bilan de mon tour de France, je souhaiterais lancer un double appel, auprès des citoyens d’abord et des élus ensuite. Un appel à initier ensemble une transition démocratique vers des Territoires Hautement Citoyens :

Un Territoire Hautement Citoyen (ou THC) est un lieu sur lequel représentants, citoyens et société civile réussissent à collaborer pour mettre en place et faire vivre une démocratie ouverte, transparente et collaborative.

L’objectif d’un THC est la participation effective d’un grand nombre d’habitants à la mise en oeuvre de services leur permettant de vivre heureux et épanouis sur leur territoire. Les indicateurs pris en compte sur un THC sont volontairement ceux du bonheur, de la vitalité citoyenne et de l’épanouissement personnel et collectif plutôt que ceux du PIB, de la consommation ou de l’emploi.

Un THC nécessite la mise en place de nouvelles règles du jeu, partagées par tous. Un contrat social et citoyen y est co-construit. Cette forme de constitution locale est signée par les acteurs engagés du territoire : représentants, associations, entreprises, citoyens.

Un THC est caractérisé par une posture d’humilité et d’ouverture de la part des représentants qui acceptent de partager leur pouvoir, de compter sur les ressources de leur territoire et de se placer en animateurs des dynamiques locales plutôt qu’en décideurs autoritaires.

Un THC est un territoire de liberté et d’expérimentation permanente ou tout le monde a le droit à l’erreur, le droit d’entreprendre et de porter des projets.
Des méthodes et outils innovants et en perpétuelle amélioration y permettent la participation effective d’un maximum d’habitants.

Un THC est une zone sur laquelle un nouveau cadre de confiance est créé et garanti par des tiers de confiance indépendants, des contre-pouvoirs efficaces et une éducation citoyenne continue. La place des médias et d’autres instances de veille citoyenne, de transparence et de pédagogie y est garantie.

Un THC s’appuie sur une logique horizontale et ouverte, il préfère un fonctionnement décentralisé “en réseau” et met en place des circuits courts.
Le numérique y est utilisé en particulier dans ses logiques de logiciels libres, d’ouverture des données, d’ouverture des codes source et de co-production et diffusion de biens communs.

Un THC est un territoire ou “l’être” est préféré à “l’avoir” et ou le “faire” est valorisé. La coopération est privilégiée à la compétition. L’impôt n’est plus le seul moyen de contribuer au fonctionnement de la société.

Un THC est un territoire sur lequel l’argent n’est plus au coeur des échanges. D’autres types d’échanges y sont promus et expérimentés : accorderies, banques de temps, don, zones de gratuité, échanges pairs à pairs, monnaies complémentaires

Un THC est un territoire qui pense collectivement son avenir, qui cherche à mettre en place des futurs souhaitables et durables. C’est une zone considérée comme un écosystème où les gens dépendent directement de leur environnement, qu’ils cherchent à comprendre, à préserver et à respecter.

Un THC est un territoire de débats, où est pratiqué une citoyenneté active. Une éducation populaire continue permet aux habitants de se former mutuellement et de devenir des citoyens responsables, autonomes et capables de s’impliquer dans la vie de leur territoire.



De la théorie à l’action

Voilà donc les grands principes d’un Territoire Hautement Citoyen.
Au delà de la théorie, je prépare deux actions :
  • La première est de détailler dans ce livre-proposition, des moyens, des méthodes et des outils concrets pour enclencher une telle transition démocratique, qu’on soit un simple citoyen ou un élu territorial.
  • La deuxième action, je la porte avec mon association : nous proposons aux collectivités qui le souhaitent de réfléchir ensemble à la manière d’accélérer leur mutation citoyenne. Nous recherchons donc des élus qui ont un réel courage politique : il leur faudra porter la démarche THC de manière engagée et ambitieuse, avec une motivation profonde pour co-construire une forme de gouvernance alternative au modèle pyramidal dominant. L’appel est lancé.

Pour rejoindre le groupe de transition vers des Territoires Hautement Citoyens, nous vous invitons à nous contacter à cette adresse : contact[a]democratieouverte.org


_________________________________________________________
Licence Creative Commons
L'appel aux Territoires Hautement Citoyens de Armel Le Coz est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution 4.0 International.


Pour qui voter les 23 et 30 mars ?

Voilà bientôt 6 mois que je suis parti sur les routes de France à la rencontre d'élus et de candidats.
Dimanche 23 et 30 mars 2014, vous avez la possibilité de choisir une équipe municipale pour 6 ans dans votre ville.
Après plus de 100 maires et candidats interviewés, si je n'avais qu'un seul message à faire passer ça serait :

ALLEZ VOTER DIMANCHE



Pourquoi ? 

Principalement parce-que le maire et son équipe ont un vrai pouvoir de changer une ville ...et nous tous, citoyens, avons un vrai pouvoir de désigner ces équipes qui pourront participer à réveiller nos territoires.
Au fil de mon périple, j'ai eu l'occasion de découvrir des villes et villages transformés en partie grâce au dynamisme de leurs élus.
  • Non, les candidats ne se valent pas tous (et c'est bien pour ça qu'il faut voter et choisir les meilleurs).
  • Non, ils ne sont pas tous pourris. 
  • Non, en effet, nous sommes loin d'être dans une démocratie parfaite et oui il est de plus en plus urgent de ré-inventer notre système politique.
  • Non, ce n'est à mon avis pas une raison pour s'abstenir. Encore moins à une échelle locale.

Pour qui voter ? 

Sans hésitation pour l'équipe qui propose une gouvernance la plus ouverte possible, c'est à dire une équipe qui adopte une posture d'humilité, qui cherche à co-construire plutôt qu'à décider seule.
Votez pour ces équipes qui proposent de réellement partager le pouvoir en mettant en place des instances participatives réelles, une forme de transparence poussant à l'exemplarité et qui laissent la place à de vrais contre-pouvoirs.
Votez pour des élus qui se voient comme des animateurs des dynamiques locales plutôt que comme des visionnaires bâtisseurs !


Appel aux futurs élus

Futurs élus des 36.000 communes de France, dès Avril, vous aurez entre vos mains le pouvoir de changer ce système qui fait de plus en plus de mécontents. J'ai senti pendant 6 mois cette défiance qui monte en France. Je suis aujourd'hui persuadé que c'est uniquement à une échelle locale, dans les villes et villages, que nous pouvons expérimenter ensemble la démocratie de demain.

Au lendemain de votre élection, je vous invite à lancer une large réflexion sur ce que pourrait être un "territoire hautement citoyen".
Je vous invite à expérimenter de nouvelles formes de gouvernance, transparente et radicalement collaborative.
Le changement de modèle ne viendra pas d'en haut. C'est du local que peuvent se lancer des milliers d'initiatives qui permettront de repenser notre système sclérosé. Les maires et leurs équipes peuvent choisir de freiner ce mouvement et ces initiatives ...où au contraire, de les promouvoir, de les accompagner et de les animer ...avec les citoyens.
Les cartes seront bientôt entre vos mains. Elles seront bientôt entre nos mains à tous.

Retrouvez les interviews des 110 candidats

Je n'ai pas réussi à tenir à jour mon blog au fil de mon périple et j'en suis désolé !
Il manque encore beaucoup de vidéos des 110 candidats que j'ai rencontré. Pour voir les dernières vidéos, le plus simple est de visiter cette page ou de consulter ma chaine youtube.

Pour me soutenir dans l'écriture du livre qui retrace cette aventure humaine et démocratique, vous pouvez pré-commander l'ouvrage ici.



Vincent Feltesse à Bordeaux

Vincent Feltesse est député PS, président de la CUB (Communauté Urbaine de Bordeaux) et candidat aux municipales à Bordeaux.
Il expose en direct sa vision de la démocratie :

Grégoire Super, maire de Locminé

Mon tour de Bretagne continue, direction Locminé, à la rencontre de Grégoire Super. Maire UMP et candidat aux prochaines municipales.


Un projet phare de la ville (et de la communauté de communes) : le projet LIGER. Un centre d'énergie renouvelable avec notamment une station de Méthanisation.

Paul Paboeuf, maire de Questembert

C'est parti pour tout un tour de Bretagne !
J'ai décidé de passer du temps dans cette région de caractère ou beaucoup de candidats et maires m'ont été conseillés.
Même si j'étais déjà en Bretagne historique à Piriac et dans la région Nantaise, me voici en Bretagne administrative, dans le Morbihan (56) pour rencontrer le maire PS de Questembert : Paul Paboeuf.



La rencontre a été instructive.
Même si j'ai été très bien reçu, Paul Paboeuf n'a pas répondu à toutes mes questions ! Notamment lorsque je lui ai demandé sa vision du monde et la manière dont selon lui le système pourrait mieux fonctionner du local au global, Mr Paboeuf m'a dit qu'il n'était "pas capable de refaire le monde" ...et ne m'a donc pas répondu. Mon traditionnel schéma en est bien vide... :(